EN | liens | cont@ct | ©
Laurent Contamin
auteur, metteur en scène, comédien
Un clic, un texte
Spectacles en diffusion
Disponibles en tournée :
- Le Jardin,  théâtre musical jeune public, Cie Cela Dit, mise en scène Laure Gouget / marionnettes et origami, Cie La Roble à l'envers, mise en scène Eléna Bosco / intervention en classe - Signé Kiko - par Laurent Contamin, Cie Fond de Scène
- Léon l'Enfant Noël, spectacle jeune public, Cie du Souffle 14, mise en scène Lorena Felei
- Nicolette et Aucassin, spectacle de rue, marionnettes et musique, tout public, Cie L'Atelier mobile, mise en scène Joanna Bassi
- Tant que nos coeurs flamboient, ados-adultes, Cie du Souffle 14, mise en scène Laurent Contamin
- Fasse le ciel que nous devenions des Enfants, ados-adultes, Cie Demain on déménage, mise en scène Delphine Lalizout / Cie du Souffle 14, mise en scène Lorena Felei
- Juby, ados-adultes, Cie Fond de Scène
- En attendant Dersou, ados adultes, Cie du Souffle 14, mise en scène Lorena Felei
- Un Verger pour Mémoire, ados-adultes, Cie des Rives de l'Ill, mise en scène Thomas Ress
- Le jeune Homme Paul, ados-adultes, Cie du Souffle 14, mise en scène Lorena Felei
Cantique aquatique, marionnettes sur l'eau, Illusia Théâtre, mise en scène Marja Nykänen
Le Parfum d'Edmond, jeune public, Cie Baba Sifon, mise en scène Bénédicte Guichardon
Les Murmures de Haute-Clairekamishibaï jeune public, solo tout terrain
> Lire la suite
extraits
Jared : Tu viens avec la classe en Angleterre, pour le voyage scolaire ?
Kimberley : Pourquoi ?
Jared : Tu crois que les petits pourront garder la cabane, si tu t’en vas ? .../...
 

LAETITIA : Il viendra pas.
NOEMIE : Qu’est-ce qu’elle dit ? C’est quoi, ton nom ?
LAETITIA : Laetitia. Il viendra pas Fabien, si y a plus que lui que vous attendez. Vous pouvez rallumer (...).

 

"Quand ils sont venus, avec leurs matraques et leurs chiens, Maman n’était pas là. J’étais petite mais je me rappelle leur odeur. Une odeur que je ne connaissais pas non plus, pas plus que je ne connaissais la peur, avant tout ça.".../...
 

Elémir ne peut pas passer une journée sans courir dans la forêt. Le matin avec Sophia, il travaille le plus vite et le mieux qu'il peut, afin qu'elle le libère plus tôt.
 

TOBIE : Sur la place, ils ont étranglé l'un des nôtres et ils l'ont jeté là.
TOBIEL : Où ça ? Où ? 
TOBIE : Devant le palais.
TOBIEL : Viens avec moi, Tobie.

 

ALOU : Tu sais que mon avenir ne sera pas sur la falaise / tu sais que je compte partir faire ma vie en Côte d’Ivoire (où sont trois autres de mes frères).
Trois fois je t'ai demandé de me suivre, quatre fois tu m'as répondu non. (...)

 

FRANCK : Pourquoi vous me regardez comme ça ?
LOU : Qui ça : moi ?

 

NOEMIE : Ruth, imagine que tu t’appelles Héloïse. Imagine que tu es elle…
RUTH : Elle ?
NOEMIE : Elle, l’unique ! Celle à qui je suis destinée ! Elle… la danseuse pas bavarde, l’aimante, la grande brune joyeuse et muette dans la douceur de la ville, au matin…

 

J'apprends à voir, oui. Par exemple : je n'avais jamais pris conscience du nombre de visages qu'il y a. Il existe une foule de personnes, mais plus encore de visages. Parce que voilà : chacun de nous en a plusieurs.
 

JOCELYN – Je suis d’astreinte. Je dois rester joignable. L’aéroport peut appeler à n’importe quel moment.
LA PSY – Bon…
JOCELYN – La sécurité d’abord.
 

 
1 à 10 sur 33    suivants >>
 
2527040 pages vues.